Soutenez notre équipe de coureurs ! | Centre Primo Levi

Soutenez
notre équipe
de coureurs !

Chaque année depuis 2012, le Centre Primo Levi participe à la Course des Héros de Paris. Ce grand évènement annuel permet de faire connaitre l'association dans d'autres réseaux et de collecter des fonds pour financer ses projets.

La Course des Héros, c’est avant tout un grand moment de partage, d’engagement et de solidarité, qui a pour objectif de soutenir une cause qui vous tient à cœur.

 

Tout le monde peut s’inscrire. C’est très simple et nous sommes là pour vous accompagner tout au long du processus !

 

1- Vous choisissez le parcours qui vous convient (2km, 6km ou 10km) que vous pouvez faire en marchant ou en courant. Puis vous créez votre page de collecte personnalisée sur une plateforme dédiée.

 

2- Vous sensibilisez et mobilisez vos amis, votre famille, vos collègues… afin de collecter des dons au profit de l’association. Il vous faut atteindre la somme de 250€ pour obtenir votre dossard.

 

3- Nous nous retrouvons le jour J au Parc de Saint-Cloud pour prendre le départ et passer un moment convivial ensemble après la course autour d’un pique-nique.

 

Les fonds seront intégralement reversés au Centre Primo Levi et serviront à financer nos actions de soins.

 

La prochaine édition aura lieu le dimanche 17 juin 2018 au Parc de Saint-Cloud.

 

Pour vous inscrire et/ou soutenir un des coureurs :

 

 

Pour plus de renseignements, contacter Géraldine au 01.43.14.88.52 – grippert@primolevi.org

Témoignage de Louis-Marie Tinthoin, participant à la Course des Héros 2018.

 

Quel est votre métier ?

 

Je suis somaticien et travaille comme chiropracteur auprès de patients, civils et militaires, à la garde républicaine.

 

Qu’est ce qui a motivé votre participation à la Course des Héros en 2017 et pourquoi participer cette année encore ?

 

Je suis sensible à l’action du Centre Primo Levi et j’ai ainsi décidé de participer à cet évènement pour aider l’association à collecter des fonds. J’ai entamé une formation universitaire à Paris 7 en psychologie et psychanalyse dans le cadre de laquelle, j’ai travaillé auprès des migrants lors d’un stage dans un centre médico-psycho-pédagogique, mais aussi dans le cadre du volontariat à l’international.

Je me sens concerné par cette cause vu l’urgence de la situation et son traitement actuel au niveau national et européen. Les gouvernements ne sont pas à la hauteur des enjeux soulevés par ces mouvements migratoires. Ils cèdent même à la tentation xénophobique et renforcent les discours anti-minorités. Heureusement, là où le politique fait défaut, il y a des associations et des individus qui prennent le relais.

 

Comment avez-vous réussi à mobiliser votre entourage et comment a t-il réagi ?

 

L’an dernier, j’en ai parlé à mon entourage même si je me suis engagé assez tardivement. Puis auprès de mes patients sensibles à cette cause. Cette année, j’organise des repas chez moi qui sont l’occasion de parler de l’association et de sensibiliser mes invités à cette problématique. Les réactions sont souvent bonnes.

 

Mais parfois l’horreur de la situation – et le terme torture – peut effrayer certaines personnes… Donc, j’essaie d’y aller plus en douceur. Cette année, j’espère lever plus de fonds qu’en 2017 !

 

Que diriez-vous pour encourager les gens qui nous lisent à participer à cette aventure avec nous?

 

Je dirai que si la vie n’a pas de sens prédéterminée, qu’est-ce qui nous empêche de lui en donner un? Et que plus on s’intéresse à ce qui se passe autour de nous, à l’autre, plus nous nous enrichissons. Nous avons tous à y gagner. C’est le monde de demain que nous façonnons tous chaque jour, chacun à notre niveau. Je me souviens aussi de la réponse d’un auteur interrogé sur la question de savoir si la robotique pourrait remplacer l’humain un jour: “Bien sûr que non. Les machines ont leurs limites. Mais la vraie question est de savoir si l’Humanité est vraiment humaine!”.