Servir au mieux
les personnes exilées
dans le contexte de crise sanitaire

Dans le contexte actuel de confinement auquel nous contraint la pandémie de coronavirus, la vie est chaque jour un peu plus dure pour les personnes exilées. Face à cette situation alarmante, plusieurs associations se mobilisent et mettent en place des initiatives que le Centre Primo Levi soutient.

Du fait de la situation sanitaire actuelle, le Centre Primo Levi est fermé au public depuis le mardi 17 mars et le restera pour une durée indéterminée.

 

Il n’est cependant pas question pour nous d’abandonner à leur sort nos patients dans une situation qui est anxiogène pour eux et très difficile au plan matériel.

 

L’équipe du Centre Primo Levi est mobilisée pour rester en contact par téléphone ou autres supports à distance avec les patients, trouver des solutions d’hébergement pour celles et ceux qui sont à la rue, rester à l’écoute, conseiller, accompagner et rassurer tous celles et ceux qui en ont besoin.

 

Un grand nombre d’associations participe à cet élan de solidarité et met en place des initiatives afin de venir en aide aux personnes les plus vulnérables, et notamment aux personnes exilées.

 

Retrouvez sur ce lien la pétition lancée à l’initiative de l’association Droits d’urgence et dont le Centre Primo Levi est signataire, visant à une mobilisation pour les sans domicile fixe, les mineurs isolés, les familles et personnes exilées qui se trouvent sur le territoire français et risquent de faire partie des oubliés de la crise sanitaire. Chaque signature est importante, vous pouvez faire la différence!

 

Téléchargez, en cliquant sur ce lien, les consignes et gestes barrières traduits en langues étrangères, à l’initiative de bénévoles et notamment des associations “Bureau d’Accueil et d’Accompagnement des Migrant.e.s” (BAAM) et “L’Autre Cantine Nantes”.