Mal de mères

Mémoires n°71
Prix : 8 euros (papier) / gratuit (pdf)

M70_site

DOSSIER

Mal de mères – La maternité en exil

p.5 • Mal de mères, par Omar Guerrero, psychologue clinicien et psychanalyste au centre de soins Primo Levi

p.8 • La maternité en exil, Interview de Jean Ebert, psychiatre à l’Hôpital mère-enfant de l’Est parisien

p.10 • Chemin faisant, par l’équipe du Dapsa – Dispositif d’Appui à la périnatalité et aux soins ambulatoires

p.12 • Accompagner la maternité des femmes en demande d’asile,par Marine Cadorel, directrice et Nathalie Le Roux, puéricultrice

p.14 • Que veut dire “être mère”, Interview d’Agnès Delage, puéricultrice

ENFANTS & FAMILLES

p.20 • Etre une femme et devenir mère après les violences, par Armando Cote, psychologue clinicien et psychanalyste au centre de soins Primo Levi

p.20 • Papa, où t’es ?, par Carlos Ruiz Elredge, éducateur spécialisé à la Colline aux enfants

E(N)CART SOCIAL

p.22 • 5+8=3, par Elise Plessis, assistante sociale au centre de soins Primo Levi

Introduction :

A en croire certains discours véhiculés, il n’y aurait rien de plus naturel que de devenir mère. Aimer, protéger, subvenir aux besoins de son enfant relèverait de son instinct maternel. De nos jours, ce mythe entretenu depuis des générations pousse la culpabilité des femmes au point de ne pas se sentir « suffisamment » mères. Bonne mère ! Telle une belle publicité, la nouvelle maman se dévouerait avec amour, douceur et patience aux besoins identifiés et compris de son bébé. Et si par malheur, il lui venait l’idée de différer de cette belle figure, voire de ne pas s’attacher ou s’accorder à son enfant, c’est l’indignation assurée !
Mettre au monde ne rend pas mère. Certaines femmes y parviendront dès la naissance, d’autres un peu plus tard et certaines peut-être jamais. D’autres encore deviendront mères et oublieront qu’elles sont femmes. Faut-il délaisser la femme pour être mère ? Que l’on soit victime de violences ou non, ces questions se posent. Mais la difficulté à vivre sa grossesse ou à créer un lien peut être interrogée lorsque ce qui faisait sens a été violemment écrasé par des menaces, des actes de torture, des conflits armés ou encore des violences sexuelles. Réussir à fuir pour sauver sa vie n’est que le début. Les femmes, surtout si elles s’échappent seules, peuvent vivre des parcours d’exil où elles seront la cible de nouveaux abus. A leur arrivée en France, c’est la précarité qui les attend. Comment devenir ou être à nouveau mère quand on a perdu sa place de femme ou sa fonction de mère ? Comment rêver son enfant quand on occupe ses journées à chercher un logement, de quoi se nourrir, une protection ou éviter une expulsion ? […]

 

Bouton Acheter ce numéro      Bouton S'abonner à Mémoires