Le corps désymbolisé

15 novembre 2019 - 09h30 à 17h30 // 1 journée (7 heures)

Objectifs pédagogiques

 

Savoir travailler avec les conséquences spatiales et temporelles de l’exil sur le corps

Prendre en compte la manière dont la violence politique désarrime le corps du langage

Être capable d’accompagner les sujets ayant perdu l’origine de leurs perceptions et de leurs sensations ; ce qui les place sous le régime d’une inquiétante familiarité

Please follow and like us:

Contenu

 

L’image du corps

Le stade du miroir : dépliement imaginaire du corps

L’effraction de la violence et ses effets :

••• Réel : omniprésence du corps organique

••• Imaginaire : perte de l’enveloppe, de l’image, de la stature : atteinte du narcissisme

••• Symbolique : l’unité du sujet et son sentiment continue d’exister

 

D’une psychosomatique aux frontières : réflexions sur la dualité psyché / soma

La douleur : du trop d’excitation au gel temporel

 

La temporalité du corps

Comment la violence politique passive le sujet et l’installe sous le régime de la répétition et de la jouissance. La peur rive le sujet à son corps

Qu’en est-il du devenir de l’altérité chez le sujet resté fixé au temps de la détresse

 

Penser l’espace

Entre les corps, les sujets, pour restaurer les enveloppes spéculaires, imaginaires, les limites symboliques et renouer avec les figures de l’altérité

Un lieu repose sur des liens

 

Please follow and like us:

Public

 

Tout professionnel travaillant au contact des adolescents qu’ils soient accompagnés ou non (juristes, psychologues, travailleurs sociaux, accueillants, bénévoles, etc.)

 

Tarifs

225€ en formation continue 75€ en formation individuelle 35€ en tarif réduit (sur justificatif)

-10% à partir de trois inscriptions groupées

Pour toute information complémentaire, veuillez vous adresser à Juliette Krassilchik au 01 43 14 88 50

 

Lieu

Centre Primo Levi 107 avenue Parmentier 75011 Paris (Métro Goncourt ou Parmentier)

Please follow and like us: