Soirées thématiques

Attention : dès la rentrée 2020, deux soirées thématiques, un lundi et un mercredi par mois, à 20h.

Figures de l’identification et traumatisme

Lecture clinique du séminaire IX de Lacan « L’Identification » (1961-1962)

 

Après les avancées sur l’éthique et le transfert, c’est dans le séminaire sur L’identification (1961-62) que Lacan utilise pour la première fois les figures topologiques du tore et du cross cap. C’est également l’occasion de retrouver les travaux de Freud sur l’identification et ses effets. Quelles conséquences cliniques pouvons-nous tirer de cette formalisation ?  
Le développement autour du stade du miroir, qui peut concerner directement l’enfant, s’enrichit d’une identification dite de signifiant. Celle-ci éclaire notre pratique et permet une lecture nouvelle des séquelles traumatiques d’un acte.

 

C’est ce que nous chercherons à vérifier avec une étude chronologique des leçons de ce séminaire, adressée aux cliniciens, travailleurs sociaux et autres professionnels ou étudiants concernés par cette question.

Contenu

 

Lundi 14 septembre 2020

Introduction + leçon 1

 

Lundi 12 octobre 2020

Leçons 2 à 4

 

Lundi 9 novembre 2020

Leçons 5 à 7

 

Lundi 14 décembre 2020

Leçons 8 à 10

 

Lundi 11 janvier 2021

Leçons 11 à 13

 

Lundi 08 février 2021

Leçons 14 à 16

 

Lundi 08 mars 2021

Leçons 17 à 19

 

Lundi 12 avril 2021

Leçons 20 à 22

 

Lundi 10 mai 2021

Leçons 23 à 25

 

Lundi 14 juin 2021

Leçon 26 et conclusion

 

Inscriptions

Attention ! En visioconférence au moins jusqu’à la fin du mois de décembre. Une fois inscrit, vous recevrez un lien zoom 3 jours avant la soirée thématique. Inscription : Figures de l’identification et traumatisme Pour toute autre question, vous pouvez envoyer un message à Juliette Krassilchik à formation@primolevi.org ou au 01 43 14 88 50

 

Tarifs

10€ par séance

 

Lieu

Lien ZOOM (au moins jusqu’à la fin du mois de décembre 2020)

 

Responsable

Omar Guerrero, psychologue clinicien, psychanalyste

 

État d’urgence, biopolitique et urgence subjective

 

Le transfert analytique ne peut se concevoir que dans un état d’urgence. L’urgence est ce moment que l’on situe au temps logique qui précède le transfert, d’avant l’acte, d’avant la mise en mouvement d’une demande. Elle anime, elle pousse l’être parlant vers un appel à l’Autre.
Or, tout événement douloureux n’est pas traumatique au sens strict, c’est-à-dire qu’il n’a pas toujours comme effet une urgence subjective. Pour qu’il y ait traumatisme, il faut une rencontre inopinée avec un réel générateur d’angoisse. Cette angoisse peut s’entendre à fois comme un signal d’alarme face au danger mais aussi comme un paradigme clinique qui peut être utilisé pour affirmer l’inconscient et détromper le sujet de son urgence.

 

Nous reviendrons sur les événements historiques que Freud et Lacan ont traversé pour aborder les conclusions qu’ils ont pu en tirer, tant pour la clinique que pour le discours analytique.

Contenu

 

Mercredi 14 octobre 2020

Introduction : Biopolitique et la clinique de l’urgence

 

Mercredi 18 novembre 2020

Freud face aux urgences de son époque

 

Mercredi 9 décembre 2020

Lacan : retour au champ freudien et extension au champ lacanien 

 

Mercredi 13 janvier 2021

Déclinations sur l’angoisse

 

Mercredi 10 février 2021

Le temps logique et la clinique : voir, comprendre et conclure

 

Mercredi 10 mars 2021

Rester debout : la question Ethique

 

Mercredi 14 avril 2021

L’après-coup : la réalité et le réel

 

Mercredi 12 mai 2021

Les enfants et les adolescent face à l’urgence

 

Mercredi 9 juin 2021

Le moment de conclure : la hâte

 

Inscriptions

Attention ! En visioconférence au moins jusqu’à la fin du mois de décembre. Une fois inscrit, vous recevrez un lien zoom 3 jours avant la soirée thématique. Inscription : Etat d’urgence, biopolitique et urgence subjective Pour toute autre question, vous pouvez envoyer un message à Juliette Krassilchik à formation@primolevi.org ou au 01 43 14 88 50

 

Tarifs

10€ par séance

 

Lieu

Lien ZOOM (au moins jusqu’à la fin du mois de décembre 2020)

 

Responsable

Armando Cote, psychologue clinicien, psychanalyste