Repères

Plusieurs sources  (les Nations unies, l'Unicef et différentes autres ONG) estiment à 300 000 le nombre d’enfants soldats à travers le monde, qu’ils soient combattants ou « destinés » à des fonctions auxiliaires (porteurs, espions, gardes du corps …)

Un véritable fléau : selon les Nations unies, des dizaines d’organisations continuent à recruter et à utiliser des enfants dans de nombreux pays dont l’Afghanistan, le Burundi, la République Centre Africaine, la République démocratique du Congo, la Birmanie, le Maroc, le Népal, la Somalie, le Soudan, le Tchad, la Colombie, le Sri Lanka, les Philippines, l’Ouganda…

Des traités et législations internationales qui peinent à être respectés : la Convention internationale relative aux droits de l’enfant, renforcée par un Protocole facultatif, interdit notamment d’envoyer au combat des enfants de moins de 18 ans. La Cour pénale internationale peut également poursuivre pour crime de guerre ceux qui recrutent et utilisent des enfants.

L’Unicef estime à 6 000 le nombre d’enfants enrôlés actuellement dans le conflit en RCA

Le 18 janvier dernier, la Birmanie rendait à la vie civile 96 enfants soldats alors qu’on estime à plusieurs milliers le nombre d’enfants combattants dans le pays.