“En finir avec les idées fausses sur les migrations”, un livre qui combat les préjugés envers les exilés

“Migrer, c’est une affaire d’hommes”. “En France, les étrangers ont beaucoup trop de droits”. “L’intégration des étrangers est très coûteuse"... Pour en finir avec ces préjugés récurrents et arguments infondés de celles et ceux qui s’opposent farouchement à l’immigration, Les Etats Généraux des Migrations publient aujourd’hui (jeudi 18 mars) le livre “En finir avec les idées fausses sur les migrations”.


Cet ouvrage déconstruit soixante idées reçues sur l’immigration et les personnes exilées, discours qui nourrissent des réactions sociales telles que la peur et le rejet, mais surtout justifient des politiques migratoires répressives.


Sophie-Anne Bisiaux, militante associative engagée dans les droits des personnes exilées et pour la liberté de circulation, confronte chaque idée fausse à une liste d’arguments chiffrés et de récits qui, s’ils ne sont pas lus et assimilés directement par les personnes tenant ces discours, permettront au moins à celles et ceux qui les entendent de savoir quoi répondre.


Le livre a été coordonné par les Etats Généraux des Migrations et financé par de nombreuses associations dont le Centre Primo Levi, La Cimade, le Comede, Emmaüs Solidarité, Médecins du Monde et tant d’autres.


Ouvrage disponible sur notre boutique en ligne en quantité limitée : http://boutique-primolevi.org/home/78-en-finir-avec-idees-fausses-migrations.html