Avec la Hongrie pour une #EuropeAccueillante

Lettre ouverte (version française) - Jeudi 21 juin 2018

Le mercredi 20 juin 2018, le Parlement hongrois a voté un ensemble de loi permettant de criminaliser la solidarité envers les personnes migrantes et réfugiées. La société civile européenne se rassemble et appelle tous les citoyens européens à se mobiliser derrière l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) pour une Europe accueillante. Les citoyens et la société civile hongroise ont besoin de notre soutien : ensemble, demandons à l’Union Européenne d’intervenir pour mettre un terme à la criminalisation de la solidarité en Europe.

En pleine célébration de la journée internationale des réfugiés, le gouvernement hongrois de Viktor Orban a officialisé le délit de solidarité avec les personnes migrantes et réfugiées.


Dans toute l’Europe, des millions de citoyens sensibles au mouvement #RefugeesWelcome continuent à se mobiliser. En Hongrie, pour les mêmes actes, les ONG et bénévoles risquent désormais la prison ferme. Le simple fait de distribuer un flyer ou d’offrir des conseils juridiques peut être pénalisé. Les demandeurs d’asile et les personnes migrantes n’auront plus le droit d’être informés ou de recevoir un soutien humanitaire. Cette nouvelle loi est une attaque de plus à l’encontre de l’Etat de droit, des libertés d’expression et d’association et des valeurs fondamentales de l’Europe.


La répression a déjà commencé. La semaine passée, un autocollant rouge a été collé sur la façade de deux immeubles accueillant des organisations d’aide aux réfugiés. Ironie du sort, une de ces maisons était marquée d’une étoile jaune en 1944. A quelques jours du sommet Européen sur les migrations, Orban fait pression pour que les autres gouvernements adoptent sa ligne.


La société civile hongroise demande votre aide. Malgré les menaces et intimidations, une coalition d’organisation hongroise a rejoint l’initiative pour réclamer une Europe accueillante. Plus que jamais, ils ont besoin du soutien des citoyens européens pour répondre à cette nouvelle provocation de Viktor Orban.


Des centaines d’organisations à travers toute l’Europe ont rejoint la première ICE sur les migrations pour réclamer une Europe accueillante. Ce n’est pas une simple pétition, mais l’unique instrument de démocratie participative qui permet aux ONG et citoyens de demander une réponse politique à l’UE.


Nous avons besoin d’un million de signatures au niveau européen pour réclamer notre droit à la solidarité.


Dites à nos dirigeants que la solidarité n’est pas un délit et que ce n’est pas l’Europe que nous voulons.



Si nous ne réagissons pas,
quelle Europe aurons-nous ?


Nous avons besoin de votre signature.



Chaque voix compte : signez la pétition !


Loading...